01 juin 2013

Les Gaulois: Une mise à jour utile...

4233458e

 intérieur reconstitué d’un atelier de potier

 

Ah que coucou !

 

Ce passage de notre histoire a déjà été abordé sur ce blog (pour accéder au billet : Nos ancêtres, les gaulois, cliquez ici) où nous avons vu qui ils étaient et d’où ils venaient grâce au célèbre écrit de Jules Césars, la Guerre des Gaules. Certains pourraient estimer que nous ne pouvons pas en apprendre plus sur ces ancêtres, en oubliant que les recherches pour comprendre ce peuple continuent… eh bien, aujourd’hui, je vous propose de mettre à jour ces connaissance avec un documentaire proposé par le CNRS ayant pour titre : « Les Gaulois au-delà du mythe », dont vous pouvez visionner un extrait ci-dessous :

 

 

Résumé du documentaire vendu sur le site du CNRS

Qui sont les Gaulois, si proches et si lointains à la fois, si insolites puisqu'ils ont pu traverser les siècles et se forger en mythe alors que presque rien ne subsistait d'eux, si marqués par cette double appartenance aux peuples qui n'écrivent pas et aux vaincus ? Les restes de la vie gauloise ont été recouverts par les strates du temps, les vestiges durables de ceux qui sont venus après eux ayant fait disparaître leurs constructions de bois. Leur mémoire s'est peu à peu effacée tandis que d'autres racontaient leur histoire à leur place et selon leurs intérêts.

Si le temps de la réhabilitation est arrivé, pour autant, ce film tente d'expliquer comment le mythe "nos ancêtres les Gaulois" s'est tissé, comment l'histoire les a oubliés pendant des siècles pour les rendre à la célébrité, pour le pire comme pour le meilleur.

Grâce à l'apport des innombrables découvertes archéologiques modernes, notre savoir et nos croyances sur ce peuple ont été bouleversés. Une toute autre vision de leur civilisation se dessine et s'impose.

 

 

Oui, plus nous parvenons à découvrir des vestiges de cette civilisation, plus nos connaissances s’accroissent et plus nous parvenons à mieux décrypter leurs mœurs, leurs habitudes… par exemple, nous pensions que leur bouclier était fait d’acier et de bronze, et voilà que nous découvrons en 1915 un bouclier de bois… nombreux sont ceux qui les imaginent agraires, vivant dans des huttes regroupées en petits villages primitifs… et maintenant nous pouvons mieux matérialiser la vie dans leurs bâtiments… nous pouvons mieux nous apercevoir que ces Gaulois étaient inventif et avaient un grand sens pratique.

 

Ce documentaire, très bien fait, je vous conseille de l’avoir dans votre DVD-thèque (pour accéder à la fiche et le commander directement auprès du CNRS, cliquez ici).

 

Bisous,

@+

Sab

Posté par Sab1703 à 17:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


11 août 2012

Habitudes alimentaires de nos ancêtres…

8c31648a

Ah que coucou !

 

Qui connait la réponse à cette question que nous pourrions estimer être simple ?

 

Et bien sachez que des chercheurs se sont amusés à trouver la réponse (pour accéder au résumé du résultat de leur recherche ainsi que la méthodologie, cliquez ici).

 

Mais certains vont toutefois poser cette question : en quoi cela peut-il nous aider ? nous être utile ?

 

Et bien à ceux-là nous pouvons répondre que connaître les habitudes alimentaires de nos ancêtres permet de mieux connaître leur environnement et de comprendre comment et pourquoi d’australopithèques nous sommes devenus Homo-sapiens sapiens… Cela nous permet aussi de mieux comprendre nos besoins alimentaires d’aujourd’hui pour nous éviter carences, maladies, etc. Cela nous permet de comprendre pour quel motif nous sommes omnivores et non herbivores, carnivores, etc. Bref en clair cela nous explique le pourquoi du fonctionnement de notre tube digestif, de notre estomac et de notre intestin ;)… Bref, c’est un sujet à piocher encore plus si nous en trouvons le moyen…

 

Bisous,

@+

Sab

Posté par Sab1703 à 20:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

10 juillet 2012

Une découverte en Espagne…

4a303714

Ah que coucou !

 

Et oui, à nouveau les chercheurs vont devoir refaire leur copie tout ça à cause de la découverte du plus ancien « ptérosaure édenté » sur le sol espagnol. Pourtant la découverte de ce fossile ne date pas d’hier mais de quelques années, mais c’est seulement il y a quelques semaines que les scientifiques ont pu relier ce fossile très endommagé avec « son propriétaire » (pour accéder à l’article, cliquez ici)

 

Mais certains vont vouloir en connaître un peu plus sur cette espèce, et bien je vous propose un film de 2011, vendu par le CNRS, dont le titre est « la Vie avant les dinosaures » dans lequel Sébastien Steyer, paléontologue, nous l’explique dans un court résumé d’une trentaine de minutes.

Comme le lien embed n’existe pas pour cette vidéo mise en vente, vous pouvez toutefois la visionner gratuitement en cliquant ici, puis sur « visionner ». Et avant que certain ne le demande : NON ! je ne donnerai pas le lien pour la télécharger gratuitement !! Encourageons le CNRS à nous fournir des documentaires gratuitement ! alors : ne piratons pas les œuvres qu’ils mettent en ligne !! cela nous permettra de toujours pouvoir profiter de la gratuité.

 

Bisous,

@+

Sab

Posté par Sab1703 à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

07 juin 2012

La vie quotidienne de Cro-Magnon et de Néandertal…

2cfeb891

Ah que coucou !

 

Et si nous profitions de notre voyage pour observer la vie quotidienne de nos ancêtres Cro-Magnon et Neandertal ? N’est-elle pas chouette cette idée-là ?

 

Le département de la Dordogne, et plus particulièrement la région du Périgord, étant riche des vestiges de cette époque, dirigeons-nous vers leurs lieux de vie reconstitués à l’aide de maquettes à échelle humaine, plus spécialement, allons à proximité de Turnac, et comme j’entends déjà certains demander où se trouve ce bled, voici une petite carte où l’emplacement de Turnac est montré par la lettre A :

 

map-PP

Et pour que vous puissiez mieux voir où se trouve ce parc où je vous emmène aujourd’hui, voici une carte un peu plus détaillée où nous voyons le village de Turnac en jaune à côté duquel se trouve une étoile verte représentant le site du Préhisto-Parc.

 

PP24

Ce parc (pour accéder à son site, cliquez ici), a été créé non sur un site de vie exacte mais assez proche et à l’initiative du Professeur Heim, à qui ce parc rend hommage comme vous pouvez le constater à l’entrée.

Un petit mot sur le Pr. Jean-Louis Heim ? OK. Je vais copier ici ce qui est inscrit sur la pancarte de l’entrée.

 

Heim

Après une formation littéraire médicale et scientifique, il soutient un Doctorat de Sciences d’Etat (1972) en Anthropologie sur les Hommes de Néandertal qui lui vaut le prix A. Bonnet de l’Académie des sciences.

 

Nommé tout d’abord chercheur au CNRS (1962) où il entreprend des recherches en anatomie anthropologique concernant certains signes anatomiques relatifs au langage articulé, il entre comme Assistant au Muséum où il consacre désormais sa carrière scientifique (Musée de l’Homme, 1992). Puis au Département des Sciences préhistoriques avec la réorganisation du Muséum. Parallèlement, il exerce depuis 1974 la fonction de Professeur de Paléo-anthropologie à l’Institut de Paléontologie Humaine à Paris.

 

Ses travaux de recherche, qui se sont soldé par près de 150 publications portent principalement sur l’évolution humaine du point de vue biologique et plus particulièrement sur la Paléontologie humaine : il a contribué par une large part à la connaissance du Paléolithique moyen dans le monde et des Hommes de Néandertal en particulier dont il est l’un des spécialistes mondialement connu. Ses recherches dans le domaine de l’Anthropologie l’ont conduit en outre vers le Paléolithique supérieur, le Néolithique d’Europe et d’Afrique ainsi que vers des travaux portant sur la microévolution de populations plus tardives notamment en Egypte, en Amérique du Sud et tout dernièrement en Mongolie. La poursuite logique de ses activités scientifiques l’ont conduit depuis plusieurs années à entreprendre de nouvelles recherches sur la reconstitution du conduit vocal et la genèse de la parole chez les populations fossiles et ceci en collaboration avec l’Institut de la Communication Parlée de l’Université Stendhal de Grenoble.

 

Ses recherches ont été menées parallèlement à des activités aussi bien d’enseignement (il a enseigné successivement dans plusieurs DEA du Muséum, puis actuellement dans un master du Muséum, et dirige plusieurs thèses) qu’administratives au sein de Commissions scientifiques et au Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Il est en outre depuis 1996 expert auprès des Tribunaux dans le domaine des sciences médicales.

 

Ses travaux relatifs aux Hommes de Néandertal, et plus particulièrement sur le remarquable ensemble des Néandertaliens de la Ferrassie (Dordogne) et sur le célèbre squelette de la Chapelle-aux-Saints en particulier, ont donné lieu à de nombreuses publications, à l’organisation de plusieurs réunions scientifiques, colloques et congrès ainsi qu’à la création en Corrèze du premier musée consacré à l’Homme de Néandertal au village de la Chapelle-aux-Saints, inauguré en 1996 et qui reçoit chaque années de nombreux visiteurs du monde entier.

 

Depuis une vingtaine d’années il s’est consacré en outre à de nombreuses missions dans les oasis d’Egypte où il a étudié plus d’un millier de squelettes depuis l’époque ptolémaïque jusqu’aux derniers peuplements paléochrétiens. Les fouilles auxquelles il a participé se sont déroulées dans la grande oasis de Kharga (Douch Aïn Labakha, El Deir) et dans celle de Baharyia dans laquelle il a pu reconstituer les conditions de vie et de santé des populations rurales qui vivaient il y a plus de 2000 ans.

 

Parallèlement il mène en Mongolie à la fois des fouilles sur le site sacré de Gol Mod et des recherches anthropologiques sur celui de Egyin Gol à la limite avec la Sibérie.

 

Depuis une dizaine d’année il poursuit sa collaboration avec l’institut de la Communication parlée de l’Université de Stendhal de Grenoble des recherches sur les origines de la parole notamment sur le plan paléontologique dans lequel il a pu proposer une reconstitution de la parole chez les Hommes fossiles et plus particulièrement chez les Homme de Néandertal.

 

Préhisto-parc a donc été créé sous les directives de ce célèbre spécialiste…

 

Mais pour vous repérer dans le temps, voici deux petits documents vous rappelant la chronologie des évènements au cas où vous auriez un petit trou de mémoire (ne pas hésiter à cliquer sur les images pour y lire les rensseignements)… ;)

 

PP05

100_1678

 

Comme se regroupent de nombreuses scènes de la vie courante de ces chasseurs-cueilleurs, je vous conseille de le visiter en prévoyant suffisamment de temps pour tout voir (minimum une demi-journée, même si les organisateurs du parc prévoient au minimum 1h15) à moins que vous souhaitez en faire la découverte au pas de course…

 

Dans ce parc vous allez voir, entre autre, les scènes suivantes que j’ai regroupées dans ce court diaporama :

 

 

Evidemment je n’y ai pas mis la centaine de photo que j’avais prises ce jour-là, je n’ai mis dans ce diaporama que celles où on ne voyait pas les feuilles mortes recouvrir les personnages et je n’ai pas estimé nécessaire non plus d’y ajouter toutes celles montrant les animaux contemporains à nos ancêtres, tout comme les affiches explicatives des scènes… pour les explications, je vous laisse entrer sur le site du parc et vous conseille de cliquer sur « visite virtuelle » qui vous donnera aussi un excellent avant-goût en image commentée.

 

Voici terminé pour le moment notre visite à nos ancêtres préhistoriques…

 

Bisous,

@+

Sab

06 juin 2012

Lascaux et ses peintures rupestres…

daca57d5

Ah que coucou !

 

Si vous en avez l’occasion, n’hésitez pas à vous rendre à Lascaux

 

Lascaux003

pour visiter la grotte (même s’il ne s’agit pas de la grotte originale qui est fermée au public pour la protéger)…

 

Toutefois, pour ceux qui ne peuvent se rendre à Montignac, petit village de Dordogne agréable à visiter

 

2007-04-15-007

Et pour ceux qui ne connaissent pas et pour vous présenter la grotte, je vais d’abord laisser la parole à Brigitte & Gilles Deluc :

 

Lascaux est, sans aucun doute, la grotte la plus célèbre au monde. A l’origine, c’est une cavité superbe aux parois calcitées, éclatantes de blancheur. Les hommes préhistoriques l’ont choisie il y a 17.000 ans pour en faire leur sanctuaire. Ils l’ont décorée d’aurochs et de chevaux, de bisons et de cerfs, de bouquetins et d’une multitude de signes géométriques énigmatiques, en une mise en scène éblouissante. Par une chance incroyable, de nombreuses peintures et gravures ont été conservées sans altérations. Pendant une vingtaine d’années après sa découverte en 1940, la grotte a été visitée par des centaines de milliers de touristes. Les menaces de dégradation étaient devenues si grandes qu’elles ont été définitivement fermées au public en 1963. Lascaux II est la copie fidèle des deux galeries les plus spectaculaires : la Salle des Taureaux et le Diverticule Axial.

Lascaux0000

Comme la grotte originale avait été fermée plusieurs années avant ma naissance, je n’ai pu, comme tout le monde, visiter seulement Lascaux II qui, comme vous le constatez sur le plan ci-dessous, n’est qu’une copie d’une petite partie de Lascaux I

 

LApp0064

dans laquelle toutefois nous pouvons découvrir toute l’ingéniosité et la technicité de ces individus qui ont réussi à créer cette cathédrale préhistorique.

 

Comme vous vous en doutez, qui dit « grotte » dit « peu d’éclairage naturel ». Et bien ces hommes et ses femmes qui ont fait Lascaux, qui ont peint des chefs d’œuvre dans les coins les plus sombres de la grotte, avaient inventé déjà la lampe à huile :

 

LApp0061

Avant de visiter cette grotte je pensais qu’il n’y avait eu qu’un flot d’artistes et que cela s’était fait sur maximum une génération. Mais lors de la visite nous apprenons et nous constatons que la création de ce chef d’œuvre s’est faite en plusieurs étapes avec des populations différentes dont certaines peintures ont recouverte d’autres plus anciennes…

 

Voici quelques exemples de peintures que nous découvrons à Lascaux dans la salle du Diverticule axial (comme tout le monde connait celle qui représente le gros taureau, je ne l’ai pas jointe à ces quelques représentations photographiées par Ray Delvert) :

 

LApp0024

Cheval chinois

 

LApp0026

Trois vaches rouges aux têtes disposées en rosace autour d’un petit cheval

 

LApp0036

Les cinq petits poneys sous la vache qui saute

 

 

LApp0043

Au milieu, en bas de l’image, vous voyez le célèbre cheval renversé

 

Vous constatez la présence de signe à côté de chacune des peintures (répertoriés ci-dessous) dont les scientifiques ignorent la signification :

 

LApp0062

Peut-être est-ce là les prémices de l’écriture, peut-être est-ce la signature de l’artiste… qui sait et qui pourrait savoir et déchiffrer ses symboles quand on ne possède que ces quelques brides ?

 

Bisous,

@+

Sab

Posté par Sab1703 à 13:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

05 juin 2012

Sommes-nous tous les descendants de Lucy ?

3eee67f7

Ah que coucou !

 

Que penser du niveau de culture générale de certains français alignant des diplômes universitaires et qui ignorent qui est Lucy (entre autre chose) ?

On peut ne pas s’intéresser à l’Histoire. On peut ne pas s’intéresser à la Préhistoire. Mais de là à ignorer qui est Lucy (surtout pour des Français), c’est beaucoup trop gros quand, par définition, on a eu la chance d’accéder à des études supérieures même si on n’a pas eu l’occasion de l’avoir rencontrée…

 

La première fois que je l’ai vue, c’était à la fin des années 80, lors de vacances de Pâques pendant lesquelles nous sommes allés en vacances en Dordogne. Pourtant cela ne m’avait pas empêché d’avoir entendu parler d’elle auparavant et des conditions dans lesquelles elle avait été découverte…

 

En 2007, lors de congés, je suis retournée dans ce musée qui se trouve dans la ville Les Eyzies et en ai profité pour la photographier :

 

2007-01-21-169

Cette photo est en couleur à l’origine, mais pour permettre une meilleure visibilité, il a fallu que je la mette en noir & blanc (pour faire ressortir tous les os et atténuer les effets du soleil sur sa cage de verre).

Pour mieux la voir, cliquez sur la photo, les effets du soleil s’atténuant légèrement avec l’agrandissement…

 

Comme vous le voyez sur la photo, Lucy est le squelette d’un australopithèque afarensis qui fut découverte en 1974 dans l’Afar. Jusqu’à encore quelques années on considérait qu’elle était une de nos ancêtres mais certains chercheurs ont émis l’hypothèse que cela était impossible pour cause d’incompatibilité de reproduction entre australopithèque et homo-sapiens. Ont-ils raison ? Ont-ils tort ? Seuls d’autres spécialistes peuvent répondre à cette question même si cela me semble étrange que les différentes espèces d’hominidés, vivant à cette époque, ne pouvaient pas se reproduire entre eux (ça me rappelle qu’autrefois on croyait que les hommes d’une couleur différente n’avaient aucune chance d’avoir des enfants de leurs unions ;)). Bon, ceci dit en passant, revenons sur le sujet qui nous intéresse aujourd’hui : Lucy. Pour vous la faire mieux connaître, je vais recopier ici le passage la concernant, elle et ses semblables, à partir du livre La Province préhistorique des Eyzies, écrit par Jean-Jacques Cleyet-Merle que je ne vais pas mettre en ligne, alors inutile de l’attendre tout comme de le demander, toutefois je peux vous le prêter à ceux que ça intéresse ;)…

 

[…] Dès lors apparaissent en Afrique de l’Est, dans la région de Lothagam et à l’ouest du lac Boringo, les premier hominidés véritables, autrement dit australopithèques afarensis, dont divers fragments sont datés entre 7 et 2,8 millions d’années.

Ces bipèdes « affirmés », à la démarche peut-être moins assurée qu’on a pu l’imaginer, nous ont laissé, avec les traces de pas de Laetoli (Tanzanie), vers 3,7 millions d’années, le premier témoignage de leur « volonté de se rapprocher du genre Homo ».

De petite stature (1,1m – 1,3 m maximum), d’une capacité crânienne réduite (300 ou 400 cm3), ils vivent en groupe mais ne semblent connaître ni habitat ni outillage à proprement parler. Le représentant le plus connu de cette espèce relativement répandue demeure sans conteste Lucy (vers 3,4 millions d’années) et ses acolytes éthiopiens que certains anthropologues qualifient volontiers de pré-australopithèques.

Le dernier sujet découvert, « Ramidus », originaire de la même région, nous a rejoints en 1992. Il gisait, en menus fragments, mêlé à divers ossements animaux pour avoir probablement constitué, il y a 4,4 millions d’années, le repas d’un grand carnivore.

Cette souche commune essaime rapidement d’Afrique orientale et méridionale, peuplant l’Ethiopie, le Kenya, la Tanzanie entre 4 et 2,5 millions d’années environ, et même au-delà. Elle se dissocie en divers types d’australopithèques, boisei, robustus et africanus (ou gracilis), etc. et poursuit son aventure durant la première moitié de l’ère quaternaire. […]

 

Eyzies000

Et voici l’image de Lucy issue du livre (en couleur, un peu mieux que ma photo mais qui manque, comme qui dirait, d’élément pour apprécier sa taille)…

 

Lucy010

Aujourd’hui vous pouvez voir Lucy dans le musée des Eyzies (Dordogne) :

 

2007-01-21-194

petite ville dans laquelle je vous conseille de vous promener aussi et si vous passez par le « bon » chemin, vous pouvez y voir ce surprenant rocher qui surplombe la route :

 

2007-01-21-173

Bisous,

@+

Sab

Posté par Sab1703 à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

11 février 2012

Nos ancêtres, les gaulois…

06df6298

 

Ah que coucou !

 

Voici une partie de notre Histoire un peu floue car toutes ces tribus celtes ne nous ont laissé aucune description concernant leurs us, leurs coutumes, leurs croyances (sauf si nous parvenons un jour à décrypter leur art pictural). L’unique écrit que nous possédons les concernant est le livre Guerre des Gaules dont Jules César est l’auteur, pour accéder aux livres en ligne, cliquez sur les liens suivants :

 

Livre I :

http://bcs.fltr.ucl.ac.be/caes/bgi.html

 

Livre II :

http://bcs.fltr.ucl.ac.be/caes/BGII.html

 

Livre III :

http://bcs.fltr.ucl.ac.be/caes/BGIII.html

 

Livre IV :

http://bcs.fltr.ucl.ac.be/caes/BGIV.html

 

Livre V :

http://bcs.fltr.ucl.ac.be/caes/BGV.html

 

Livre VI :

http://bcs.fltr.ucl.ac.be/caes/BGVI.html

 

Livre VII :

http://bcs.fltr.ucl.ac.be/caes/BGVII.html

 

Livre VIII :

http://bcs.fltr.ucl.ac.be/caes/BGVIII.html

 

 

Depuis quelques années et suites aux fouilles pour la ligne du TGV Paris-Strasbourg et dans d’autres lieux où la civilisation celtique était présente, les découvertes des anciennes sépultures gauloises ont permis aux historiens de corriger et combler certaines de nos lacunes dont le reportage, ci-dessous, nous en résume les principaux points.

 

 

Bonne journée !

 

Bisous,

@+

Sab

21 janvier 2012

La civilisation nabatéenne : Petra & Hegra

b9276b55

 

Ah que coucou !

 

Et si parmi les civilisations disparues, nous allions nous promener dans l’Arabie Saoudite actuelle et plus spécialement, si nous allions sur les traces de cette civilisation nabatéenne qui a construit une ville aussi prestigieuse que Petra ?

 

Le reportage suivant va vous faire découvrir ou redécouvrir la fabuleuse architecture des sites de Petra et d’Hegra et lever le voile sur certaines interrogations concernant les us et coutumes de ce peuple marchand aujourd’hui disparu depuis l’invasion romaine… quoique… pouvons-nous en être si sûrs que cela ?

 

 

Bisous,

@+

Sab

Posté par Sab1703 à 12:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

03 janvier 2012

L’Histoire de l’Homme : Et la Terre fut (épisode 1)

bb4956b6

 

Ah que coucou !

 

Suite à la demande de Sylvie, voici le premier épisode de la série animée : l’Histoire de l’Homme qui a bercé mon enfance et que Sylvie cherchait partout ;) mdrrr !!

 

Inutile de demander, je n’ajouterais pas les autres épisodes sur ce blog. Par contre, je peux vous passer les DVD ;) s’ils n’apparaissent nulle part sur la toile…

 

Cette petite série m’avait fort aidée jusqu’à mes années collège pour avoir d’excellentes notes en histoire. Me souvenant parfaitement des épisodes que j’avais vus, je n’avais aucune difficulté à apprendre mes leçons d’histoire que je n’apprenais pas… chuuutttt !!! je sais qu’il y a prescription depuis mais il ne faut mieux pas trop en parler ;)…

 

Bisous,

@+

Sab

Posté par Sab1703 à 19:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,