909e6405

 

Ah que coucou !

 

Je ne suis pas seule à devoir faire des recherches généalogiques dans le Doubs et ne pas habiter dans ce département français. Habitant assez loin, je ne peux donc pas me présenter à la salle de lecture (ouverte du lundi de 13h à 18h, du mardi au jeudi de 9h à 18h, le vendredi de 9h à 17h et le samedi de 9h à 12h) en ayant réservé au préalable un lecteur de microfilms en appelant au 03.81.25.88.00  (info courriel AD du 27 mai 2013)… il est donc normal d’attendre que les registres soient mis en ligne, or, sur le site des Archives Départementales du Doubs (pour accéder à sa page d’accueil, cliquez ici), nous pouvons tous lire ce qui suit :

 

Attention : les registres de l’état civil du département du Doubs ne sont pas numérisés et ne le seront ni à court ni à moyen terme. Vous ne les trouverez donc pas sur notre portail de recherche.

 

Possédant quelques informations relatives au décès, au mariage et à la naissance de mes ancêtres et de certains membres de la famille, je profite de faire une demande de 13 actes pour demander quand seront mis les registres de l’Ancien régime en ligne. Plusieurs semaines après ma demande, je reçois un courriel émanant de leur service, accompagné d’un seul acte… et là j’apprends qu’il m’est conseillé de faire appel à une association généalogique pour effectuer mes recherches… Je rappelle ici que le choix de faire sa généalogie par soi-même consiste justement à compulser soi-même les registres… quelle fierté de découvrir tel acte ou tel autre qui font avancer nos recherches parmi des centaines et des centaines. Que c’est intéressant de découvrir la vie des communes où vivaient nos ancêtres afin de découvrir comment ils vivaient, eux aussi ! Oui. Où est l’intérêt de n’avoir qu’une liste de noms et de dates ? La généalogie, ce n’est pas ça seulement ! la généalogie est un travail de recherche aussi bien des ancêtres que de leur façon de vivre ! Bon, passons, l’A.D. du Doubs va bien finir par mettre les registres en ligne, comme tous les autres départements une fois qu’ils se seront débarrassé du chantage des Mormons, émanant de Salt Lake City, qui exige, en contrepartie des microfilms (pour lesquels ils ont empruntés gratuitement les registres et en ont profité pour les saloper avec leurs propres annotations – incroyable ce qu’ils ont osé faire sur les registres que j’ai consultés !), que les Conseils Généraux leur versent une cotisation à chaque consultation, alors que les Mormons ne sont nullement propriétaires des dits-registres ! mais là, une fois que le président de région Franche-Comté fera son travail en les envoyant promener, comme l’ont fait de nombreux autres Présidents de Région, les registres seront certainement accessibles sur la toile.

 

S’il n’y avait que cela, je patienterais bien sagement, à près tout, je suis encore assez jeune pour pouvoir attendre que la situation se débloque à ce niveau là – mais chuttt !! ne le disons pas trop fort, je n’ai pas la réputation d’être si patiente ;) mdrrr ! Non, s’il n’y avait que cela, je crois que vous n’en auriez même pas entendu parler ;). Non, j’ai découvert une chose inimaginable qui vaut bien un billet ! ne serait-ce que pour me calmer, moi ;).

 

Ayant reçu qu’un seul acte de baptême sur les 13 actes demandés, j’ai naturellement contacté à nouveau les Archives Départementales du Doubs afin de recevoir les 12 manquants… et là, j’apprends que les « Archives ne traitent qu’un acte par personne et vous orientent vers les associations de généalogie ou des généalogistes professionnels susceptibles de poursuivre vos recherches ou demandes d’actes. » ! Du jamais vu en France ! On peut nous faire contribuer financièrement à l’expédition d’actes par voie postale, on peut nous faire contribuer financièrement au prix du papier et de l’imprimante, mais déjà en l’ayant demandé par courriel, il n’y a pas de frais d’expédition, il n’y a pas de frais d’impression… De plus, s’ils mettaient en ligne les actes, ils n’auraient quasi nul besoin de nous fournir les actes, étant donné que nous y aurions accès ! Mais là, NE FOURNIR QU’UN ACTE !!! c’est quoi ça encore ???? les associations de généalogie ont d’autres choses à faire qu’à expédier des actes ! il est bien plus intéressants qu’elles relèvent l’identité de tous les individus mentionnés dans les registres afin, non seulement de faciliter les recherches de tous les généalogistes qu’ils soient amateurs ou non, mais aussi afin de fournir aux Archives départementales un réel index et état de tous leurs registres, car ce ne sont pas des employés qui doivent aussi faire des besognes non seulement administratives mais aussi d’accueil du public, qui peuvent faire tout ce travail énorme par tranche de moins de 35 h/sem. !

 

Bref, le Conseil Général du Doubs semble ne pas savoir profiter au maximum des capacités aussi bien des bénévoles que des employés… alors qu’à l’heure actuelle, le mot d’ordre devrait être : « rechercher une grande performance avec les moyens du bord ! ».

 

Bisous,

@+

Sab